Ecole - College - Privé - Sainte Geneviève - Saint Jory

PORT-LA-NOUVELLE - 130 jeunes ont été hébergés au gymnase


Trois bus comprenant 130 jeunes élèves et leurs accompagnants ont été bloqués sur l'autoroute au niveau de l'aire de La Palme par l'interdiction de circuler : leurs occupants ont été hébergés au gymnase. C'est vers 12 h 30, ce mardi, que la mairie de Port-La Nouvelle recevait un appel de la préfecture demandant à recevoir ces "naufragés de la route" afin de les mettre en sécurité. Le choix fut vite fait pour les autorités préfectorales, car seule la commune nouvelloise a les capacités d'accueil et de restauration pour l'hébergement d'urgence.



© 2010 - L'indépendant
© 2010 - L'indépendant
Henri Martin, le premier magistrat a répondu favorablement à cette requête. Tous les services concernés se sont immédiatement mis en action. Escorté par la gendarmerie, les trois véhicules qui venaient de Toulouse, Manosque et Vénissieux ont donc été accueillis, au gymnase et à la salle Jacques-Brel. Tous ces jeunes et leurs 15 accompagnants devaient se rendre à Barcelone dans le cadre d'un voyage d'études. "Nous sommes partis vers 8 heures de Toulouse" explique Sophie Thoreson, l'une des responsables de voyage "mais personne ne nous a parlé des difficultés que nous allions rencontrer. Ce sont les gendarmes qui nous ont interdit d'aller plus loin sur l'aire de La Palme vers 12 h. Nous avons eu quelques frayeurs aux alentours de Narbonne où il neigeait déjà fortement.Mais l'accueil à Port-La Nouvelle nous a fait chaud au coeur. Le gymnase et la grande salle J. Brel étaient déjà bien chauffés et cela nous a bien remonté le moral. Notre voyage espagnol est un peu compromis à moins que le col du Perthus soit dégagé demain". Pour les jeunes, malgré la déception du voyage, c'est toujours l'aventure dès que les choses ne se passent pas comme prévu. Tous ont commencé, avec l'aide des pompiers et des élus, à monter les lits dépliables amenés par la sécurité civile de Brignoles. Pour Claire, Julie, Florian, Many et les autres, élèves de 4 e du collège Saint-Jory, à Toulouse l'inconvénient est très modéré. "Malgré la déception, nous sommes très heureux car tout le monde s'est bien occupé de nous jusqu'à présent" ont tenu à préciser les jeunes "Et puis nous sommes tous entre copains et copines et nous passerons quand même un bon moment. D'autant que tous les parents ont été prévenus de nos déboires...".
Une histoire qui se termine bien malgré les grosses difficultés de circulation qui se sont ensuivies. Une fois encore, la commune peut s'enorgueillir de l'efficacité et de l'importance de ses infrastructures et de ses capacités à pouvoir accueillir des personnes en difficultés en grand nombre.
Déjà l'on apprenait le lendemain, que deux des trois bus affrétés retournaient à Toulouse et Vénissieux, abandonnant le séjour espagnol alors que le bus de Manosque, en sports études pour un mois, devait pouvoir rejoindre Barcelone dès aujourd'hui.

doc20100311095335.pdf doc20100311095335.pdf  (71.23 Ko)